Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Une figure bien formée, dite aussi « fortunée », influencera favorablement l’issue de la question posée et le thème tout entier, spécialement si elle apparaît en Maison du Questionneur ou de la question.

Une figure géomantique sera dite bien ou mal formée relativement à huit critères, qu’il conviendra d’apprécier, en particulier lors de l’étude des deux Significateurs :

  1. Selon sa nature, entendre le degré d’affinité élémentaire qu’elle entretient avec une autre figure en association, comme lorsqu’elles sont en conjonction.
  2. Selon sa signification, lorsque la figure en Maison de la Question s’accorde avec celle-ci par le sens et les affinités. On la dit en ce cas figure de figure ; (voir la Section 4.8) : elle se trouve alors proprement dans la Maison de la chose demandée, avec laquelle elle s’allie pour le meilleur.
  3. Selon le lieu qu’elle occupe :
    • Maisons favorables ; (I, V, X, XI) : influence positive.
    • Maisons défavorables ; (VI, VII, VIII, XII) : influence négative.
    • Maisons moyennes ; (II, III, IV, IX) : influence négligeable.
    • Maisons Angulaires : lieux où les figures sont les plus puissantes.
    • Maisons succédentes : lieux où les figures sont de force ordinaire.
    • Maisons cadentes : lieux où les figures sont les plus faibles.
  4. Selon les regards (aspects) qu’elle soutient avec les autres figures du thème et leur qualité (bonne ou mauvaise), de même que leurs corrélations élémentaires :
    • Une bonne figure en regard d’une autre également bénéfique ou de même nature élémentaire verra sa bonté encore augmentée, et sera dite « bien fortunée » ; ou « mal fortunée » si le contraire advient.
  5. Selon la conjonction, si une bonne figure est accostée à une seconde également favorable, ce sera pour le meilleur et par bonheur ; ou par grand malheur et infortune si le contraire advient.
  6. Selon les antagonismes, à savoir les contradictions éventuelles susceptibles d’opposer la figure envisagée avec une seconde en association, toujours synonymes d’affaiblissement et d’altération de la qualité :
    • Une figure bonne avec une autre mauvaise.
    • Une figure fixe avec une autre mobile.
    • Une figure directe avec une autre rétrograde.
    • Une figure bonne avec un mauvais regard.
  7. Selon les passations, entendre les mouvements, quel que soit leur nombre, d’une figure dans de bonnes ou de mauvaises Maisons.
    • Si une bonne figure passe en Maison bénéfique, elle gagne encore en bonté et son caractère bénéfique se voit renforcé.
    • Si une bonne figure passe en Maison maléfique, son caractère bénéfique s’en trouve amoindri, et dégradé.
    • Si une figure ne passe pas et se trouve isolée, cela indique qu’elle reste ferme et campée dans ses significations, et qu’elle ne recherche ni aide, ni compagnie.
  8. Selon l’hérédité de la figure, par l’examen attentif des figures génératrices ; (à l’exception c’est entendu des figures des Mères, issues du jet de traits initial) :
    • Une figure issue de deux bons parents bénéficie de leur influence bénéfique ; l’inverse si le contraire se produit.
    • Cette règle s’applique à toutes les figures du thème engendrées par triplicité, entendre les Nièces, les Témoins, le Juge et la Sentence.

Notez bien ici que les figures des Filles, formées à partir des éléments dérivés de celles des Mères, et bien que possédant leur propre nature, demeurent pleinement imprégnées par la dominante élémentaire dont elles proviennent :

  • Le première Fille issue de la ligne de Feu des Mères reste sous l’influence de son origine ignée.
  • La seconde Fille issue de la ligne d’Air des Mères reste sous l’influence de son origine aérienne.
  • La troisième Fille issue de la ligne d’Eau des Mères reste sous l’influence de son origine aqueuse.
  • La quatrième Fille issue de la ligne de Terre des Mères reste sous l’influence de son origine terrestre.

Il conviendra donc de toujours observer lors de l’examen des Filles leur généalogie élémentaire, afin de reconnaître puis d’apprécier l’influence sur elles de cette filiation.

Exemple : Rubeus, figure de la nature du Feu, en provenance de la file des points d’Eau des Mères, verra sa nature ignée contredite par son origine aqueuse. Il conviendra en pareille circonstance d’adapter l’interprétation du sens de la figure, en fonction des effets induits par les relations élémentaires sous-jacentes.

Revers de fortune des figures

Toute figure géomantique est susceptible de se comporter comme les deux revers d’une même médaille. En sorte qu’une figure bénéfique telle que Laetitia par exemple, si elle s’oppose en qualité à la volonté du Questionneur, devient maléfique. L’inverse s’appliquant en cas de figure malfaisante.

Si à titre d’illustration vous interrogiez l’oracle avec l’espoir d’y découvrir le terme prochain d’une union consommée, et que vous découvriez en Maison VII du conjoint la bonne figure Albus, associée à l’idée de stabilité et de durée, celle-ci endosserait alors une valeur négative, compte-tenu du contexte de la question posée. A contrario, et si vous obteniez en même Maison la figure Amissio, pourtant malveillante de prime abord, vous en déduiriez à une sortie rapide de l’impasse, et donc au sens finalement bénéfique de la dite figure, au regard de la situation considérée.

Selon une logique identique, la présence de la figure Acquisitio en Maison I du Questionneur, pour une question portant sur la vente d’un bien, pourtant l’une des meilleurs de la géomancie, viendra contrarier la volonté de celui-ci qui interroge, et dénotera l’issue défavorable du processus engagé.

Vous tempérerez toutefois ce qui vient d’être énoncé en retenant bien que la méchanceté contenue dans une bonne figure ne sera jamais si mauvaise en comparaison d’une autre malfaisante, l’inverse s’appliquant en cas de mauvaise figure. En sorte qu’il n’y aura grand mal à redouter d’une bonne figure, ni grand bien à espérer d’une mauvaise.

Et comme si la règle n’y suffisait pas, voici quelques cas remarquables de figures en contradiction apparente de qualité, à titre d’illustration seulement :

  • Amissio en Maison II signera un augure favorable pour la poursuite d’un amour.
  • Cauda Draconis en Maison IV sera présage de succès au procès, de profit quant au bien acquis, et de recouvrement de la chose égarée.
  • Conjonctio en Maison IV prédira la mort du malade, la maladie pour le père, et menacera de mort en Maison VI en cas de mauvaise figure en Maison VIII.
  • Caput Draconis en Maison VI sera indice de fièvre chez le malade avec possible issue fatale en cas de mauvaise figure en Maison VIII.
  • Acquisitio en Maison VIII sera menace de mort pour l’absent ou le malade.
  • Carcer en Maison IX signera le don des sciences cachées et divinatoires, telles que la Géomancie.

Exaltation des figures

Toutes les fois où une bonne figure se trouvera en son exaltation, ses effets bénéfiques se verront décuplés, l’inverse étant véridique en cas de figure malfaisante.

Pour déterminer cet état, vous retiendrez par cœur les Maisons en lesquelles les figures se trouvent en joie :

  • Amissio – Conjonctio (Mercure) : Maison I ; (des aptitudes et des compétences, des dispositions de l’esprit et des commencements).
  • Populus – Via (Lune) : Maison III ; (des proches, des voisins, de la vie en communauté et du rapport à la collectivité).
  • Puella – Albus (Vénus) : Maison V ; (des plaisirs physiques, des joies, des amours, et des jeux de hasard).
  • Rubeus – Puer  (Mars) : Maison VI ; (des maladies, des servitudes, des labeurs du quotidien et des subordonnés).
  • Fortuna Major – Fortuna Minor (Soleil) : Maison IX ; (des plus hautes aspirations philosophiques et religieuses, des idéaux et de l’élévation).
  • Acquisitio – Laetitia (Jupiter) : Maison XI ; (des protections, des espérances, des appuis, des amis et autres bienfaiteurs).
  • Carcer – Tristitia (Saturne) : Maison XII ; (des maladies graves, des accidents de la vie et de toutes les formes d’aliénation).

Figures en analogie ou parenté de forme

L’analyse de la Maison de la Question (et de la figure en occupation) pourra se voir enrichie grâce à l’identification dans le thème géomantique de la figure symbolisant l’objet de la question par analogie de sens ou de forme :

  • Par exemple pour une question d’argent, il conviendra non seulement d’étudier la figure en Maison II (des biens), mais également de rechercher la présence éventuelle de la figure Acquisitio dans le thème, qui par sa forme rappelle celle d’une bourse.
  • Ou si votre interrogation porte sur le domaine des plaisirs, lequel se trouve représenté par la Maison V, vous rechercherez dans le thème les figures liées à la jouissance et à la sensualité (Puella, Albus), et analyserez la manière – harmonieuse ou discordante – dont elles s’accorderont (accord élémentaire), et réagiront (aspects), avec la figure localisée en Maison de la Question (V).
  • Il importera également d’examiner la figure en rapport avec l’anatomie, la forme ou l’image symbolique de la chose, de la situation, du lieu, ou de l’être vivant objet de la question posée.

La démarche d’analyse des figures en analogie de sens ou de forme de décomposera comme suit :

  1. Envisagez la Maison qui signifie la question (ici la Maison II pour les biens).
  2. Recherchez la figure qui, par ses analogies ou sa forme, rappelle l’objet de la question posée.
  3. Examinez dans quelle(s) Maison(s) tombe la figure symbolisant l’objet de la question.
  4. Déterminez en quel aspect elle se trouve avec la Maison de la Question, et comment elle s’accorde avec la figure de cette Maison.

Afin de vous aider à mieux appréhender ces concepts d’analogie de sens et de parenté de forme, vous trouverez ci-après quelques exemples courants extraits de la tradition parmi une infinité d’autres, à seule fin de susciter vos propres représentations mentales des figures.

Exemples d’analogies de formes symboliques :

  • Albus: un calice.
  • Rubeus: un homme en armes.
  • Puella: un miroir, une silhouette féminine.
  • Puer: une épée, une dague, le sexe masculin.
  • Laetitia: un abri, une tour.
  • Tristitia: un abri renversé, un puit, un abîme.
  • Conjonctio: une croisée de chemins, un cercueil.
  • Carcer: une enceinte, un ovocyte.
  • Caput Draconis: un serpent dressé, un germe de plante.
  • Cauda Draconis: une clef.
  • Acquisitio: une besace joufflue.
  • Amissio: un sac renversé et dont le contenu se déverse.
  • Fortuna Major: une coupe.
  • Fortuna Minor: une coupe renversée.
  • Via: une bougie.
  • Populus: une foule.

Exemples d’analogies de sens symboliques :

  • Via: les cours d’Eau, les routes et les chemins, les canaux, les voies navigables.
  • Populus: la mer, les océans, les grands lacs, la foule, les assemblées.
  • Caput Draconis: les montagnes et tous les lieux élevés, les édifices.
  • Cauda Draconis: les puits, les mines, les grottes, les caves, les chutes.
  • Fortuna Major: l’or, les trésors cachés, les monuments et les châteaux.
  • Fortuna Minor: la loterie, les caprices de l’infortune, la joaillerie.
  • Puella: les salles de spectacles, les galeries d’art, la mode et le luxe.
  • Puer: les révoltes et les rébellions, les places d’armes, les débits de boissons.
  • Conjonctio: les lieux d’assemblées, les amphithéâtres, les grandes écoles.
  • Carcer: les prisons, les cliniques et les hôpitaux, les cimetières, les lieux obscurs.
  • Acquisitio: la fortune, la convalescence, la grossesse, tout ce qui est en expansion.
  • Amissio: les pénuries, l’indigence financière ou morale, la santé chétive.
  • Laetitia: les temples, le ciel, les célébrations, les rapports harmonieux.
  • Tristitia: tout ce qui est enfoui, le poids du souvenir et du savoir, le crépuscule.
  • Albus: la pureté, l’élévation morale, tout ce qui expose au blanc, les maternités.
  • Rubeus: l’entreprenariat, la conquête brutale, la révolte populaire, la guerre.

Figure de figure

Toutes les fois où une figure domiciliée en Maison de la Question ou du Questionneur s’accordera sur le sens avec celle-ci (le lieu de la chose demandée), elle sera dite figure de figure. Or quand une figure occupera la Maison qui lui est correspondante par sa nature et sa qualité, sa puissance en sera d’autant accrue.

  • Exemple : Obtiendrai-je le gain escompté dans l’affaire que j’entends entreprendre ? Acquisitio en Maison II est figure de figure.
  • Exemple : Ferai-je tel déplacement dans la journée ?

Via en Maison III est figure de figure.

  • Exemple : Les festivités organisées ce week-end se tiendront-elles sous des auspices favorables ?

Laetitia en Maison V est figure de figure.

  • Exemple : Si le thème est érigé pour une femme et que la figure en Maison I (du Questionneur) est féminine : elle est aussi figure de figure.

En outre, et si la figure en Maison de la question se trouve être en correspondance planétaire avec l’objet de la question posée, il en résultera une grande confiance dans le témoignage de celle-ci qui répond ; vous y verrez alors un indice supplémentaire d’une figure fortunée, dite aussi bien formée.

Voici à effet d’illustrer ce qui vient d’être dit, quelques exemples de rapports signifiants entre une question posée et sa figure en Maison de la question :

  • Mariage et choses de l’amour : figures de Vénus.
  • Honneurs et succès de carrière : figures du Soleil.
  • Conquêtes, défis et compétitions : figures de Mars.
  • Épreuves et obstacles de la vie : figures de Saturne.
  • Sciences et domaine du savoir : figures de Mercure.
  • Voyages et transformations : figures de la Lune.
  • Croissance et épanouissement : figures de Jupiter.

Triplicité de figures

Vous relèverez une triplicité de figures lorsque dans le thème trois figures de même nature élémentaire ou planétaire se trouveront accolées.

Lorsque donc trois figures consécutives seront d’un même élément ou d’une même planète, il conviendra de juger le sens de la triplicité selon la qualité et la signification de celles-ci qui la composent, sous l’effet de la dominante observée.

Si une figure est marquée par plus d’une triplicité, il conviendra de la juger selon celle la plus forte, et selon les accords en prévalence.

Trois figures identiques à la suite marqueront également une triplicité, plus remarquable encore, et imprégneront le thème dans son ensemble de leur influence bénéfique ou maléfique.

Abonnez-vous gratuitement à ma Newsletter sur la Géomancie & la Divination

Mystik Voyance© 2020 – Mentions légales

 

error: Attention : Le contenu de ce site est protégé.