Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

En votre qualité d’apprenti géomancien, vous vous devez d’acquérir une compréhension juste et suffisante du système des maîtrises planétaires, lequel vous permettra d’apporter finesse et richesse à votre interprétation.

Or vous faut-il tout d’abord apprendre qu’en tout thème, chacune des sept planètes en présence se trouve susceptible de maîtriser un ou deux signes, et par là même, une ou deux maisons.

Si bien que l’étude d’une maison impliquera toujours de s’intéresser à son maître, de manière à affiner sa compréhension, et étendre son analyse vers plus de précision. Ce point étant bien entendu applicable à la totalité des douze maisons du thème, chacune étant gouvernée par une planète maîtresse, ainsi qu’il vient d’être démontré.

Chaque maison est dans ce rapport placée sous l’influence d’un signe d’élection, et reliée à un autre signe par le truchement de son maître, avec comme conséquence de nuancer significativement la lecture, et l’entendement de ladite maison. Toute la subtilité va donc consister à tenter de comprendre les implications, et le mode d’action de ces liaisons, afin de parvenir à en extraire la substantifique moelle.

Voici déjà pour vous y aider, une nomenclature simplifiée, laquelle vous permettra de commencer à appréhender le type d’éclairage qu’il est possible d’obtenir, à l’examen attentif de ces incidences intersectorielles :

  1. Considérez une maison en particulier, et observez le signe qui tombe sur sa cuspide.
  2. Localisez dans le thème, en quel signe, et en quelle maison, se trouve localisée la planète maîtresse dudit signe.
  3. Appréciez les influences du maître en sa maison, sur celle d’origine, ainsi que le jeu des forces en présence entre les signes.

Le tout devra donner lieu à une interprétation globale, unifiée, ceci afin d’intégrer les éléments de sens issus des deux domaines, pour ne former plus qu’un seul récit, cohérent et éclairant.

La Géomancie est à l’image du vivant, où tout se trouve perpétuellement relié à tout le reste de la création, formant un ballet-miroir sans cesse en mouvement, d’une infinie complexité.

La maîtrise permet de pousser un cran plus loin l’interprétation d’une maison, du fait d’un surcroît d’informations, en provenance de la maison en liaison, et de son signe en occupation. Notez bien que la planète maîtresse importe peu en elle-même, et a surtout vocation à servir de trait d’union entre deux maisons, du fait même de sa maîtrise.

Selon les circonstances, le maître de maison pourra : révéler comment est vécu le domaine existentiel considéré, indiquer la voie à suivre pour accomplir la mission de la maison, apporter des éclaircissements précieux sur les causes d’un état ou d’une situation, montrer l’évolution de cette dernière, etc.

Dans tous les cas, le décryptage de ces interconnexions « cachées », participera à l’élucidation de la structure intime du thème, et de vous conférer l’accès à une plus vaste gamme de sens possibles. Le thème d’illustration au prochain chapitre vous permettra d’apprécier le mécanisme délicat des maîtrises en action, et devrait achever de vous en délivrer les principales clés de compréhension.

error: Attention : Le contenu de ce site est protégé.