Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Convenons d’emblée qu’il n’existe pas de figures absolument bénéfiques ou maléfiques, en cette science de l’esprit, et que toutes se révèlent susceptibles de délivrer des influences, alternativement bonnes ou mauvaises, selon le contexte de la question posée, et le type d’influx à l’œuvre au cœur du thème.

Aussi me dois-je de vous retenir autant que possible d’une vision purement mécaniste, et dualiste des choses, bien trop pauvre et réductrice, pour exprimer toute la beauté de notre art. Car si la Géomancie repose bien sur une structure binaire, son message quant à lui n’a rien de manichéen, et mérite un degré de subtilité et de raffinement au combien supérieur.

Le sens d’une figure ne peut s’acquérir qu’à travers un processus de visualisation dynamique, propre à faire émerger une signification chaque fois différente, relativement à une situation, et dans un environnement unique. Aussi est-il sage de perdre tout espoir d’obtenir des réponses justes à nos questions, sur la seule base d’une exploration analytique, et purement méthodique des éléments d’un thème.

Ce postulat m’a d’ailleurs conduit à adopter quelques partis pris lors de la rédaction de cet ouvrage, que je tiens à vous partager encore plus explicitement avant de poursuivre :

  • Mémoriser par le détail tous les attributs et toutes les caractéristiques des figures est vain, et contre-productif ; chacun se trouvant bien mieux libre de se déterminer, par et pour lui-même, sur le sens qu’il lui sied de leur conférer, à l’éclairage particulier de sa propre sensibilité, infiniment plus riche et plus subtile.
  • Classer les figures en catégories et typologies revient à nier leur richesse ineffable, et confine la parole géomantique à une prédication fataliste, sans grand relief. Il est nettement plus avantageux au praticien averti, de rechercher en lui-même ce que lui évoque la présence d’une telle figure en son domaine existentiel, à la lumière de sa seule intuition, inspiration, imagination.
  • Rechercher à tout prix des oppositions, et fonder son analyse sur la dualité supposée des figures, conduit à des raisonnements grossiers, et caricaturaux. Chaque figure représente un ensemble complexe de tendances, qui ne se peut s’apprécier qu’en situation, et en dehors de tout carcan méthodologique, rigide et simplificateur.

Prenez donc le temps de méditer sur vos figures, fréquentez-les, considérez-les avec respect, et apprenez à découvrir leur message, unique et personnel, tirage après tirage. Ce qui sera dit ne vaudra que pour vous.

Les figures de Géomancie manifestent des modalités énergétiques, des forces et des influx, dont la signification ne peut endosser de valeur absolue, mais seulement relative, selon la vision, la perception, et l’expérience de qui les convoque en son for intérieur. Les figures n’ont pas de sens général, c’est vous, et vous seul, qui leur en donnez un. La signification d’une figure ne peut être empruntée, uniquement acquise, et renouvelée à chaque consultation. Rechercher en soi le sens des figures, revient à s’ouvrir à des visions et des voyances, jusque-là barrées par le recours à l’intellect, et le raisonnement purement analogique.

Ne vous surprenez donc point de ne trouver en cet ouvrage ni descriptifs détaillés ni exégèses savantes. L’objectif primordial étant d’éveiller votre sensibilité sans la contraindre le moins du monde, et de fertiliser votre imagination.

Une fois la posture dichotomique évacuée, et les règles purement intellectuelles mises de côté, vous pourrez réellement engager un dialogue fructueux avec l’Oracle, et percevoir les messages de votre guide intérieur, de votre Moi supérieur.

Nous aborderons au terme de ce Chapitre un cas réel d’interprétation, ceci afin d’illustrer plus concrètement cette posture d’écoute, et de questionnement intérieur.

Ajouter un commentaire

error: Attention : Le contenu de ce site est protégé.
Secured By miniOrange