Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Contrairement à ce qui a été écrit et documenté dans quantité de manuels de Géomancie, les combinaisons entre éléments ne sauraient se réduire à une simple polarisation, entre bien et mal, positif et négatif, vrai et faux, etc.

Bien au contraire, chaque rapport élémentaire est-il enclin à manifester une gamme entière de nuances délicates, et pleines de raffinement, très éloignées d’une perception en noir et blanc.

L’attitude juste consistera ici encore à dépasser le stade de la division réductrice, pour évoluer vers une lecture plus intuitive et pénétrante. À titre d’illustration, si l’alliance de la Terre et de l’Eau peut engendrer des ralentissements et des résistances, tout à fait comme lorsque la terre se mêle à l’eau pour former une mélasse boueuse, susceptible de retarder toute progression, et d’enliser nos efforts, elle sera tout autant capable de fonder des bases robustes et sûres, sur lesquelles bâtir un projet d’avenir par exemple.

Il existe une infinité théorique d’interprétations possibles des rapports élémentaires, et à nouveau, il serait vain et vaniteux de s’essayer à les documenter toutes. Retenez simplement, et à l’observation des composantes d’un thème, que toutes se trouvent prédisposées à entretenir entre elles des relations subtiles, en fonction de la nature des éléments qui les caractérisent, et de leurs interactions.

Le rapport élémentaire unissant la figure avec sa maison revêtira, en particulier, une importance cardinale lors de l’analyse d’un domaine existentiel.

Voici enfin pour stimuler votre inspiration, quelques exemples de rapports élémentaires, à seule fin d’illustration du procédé qui vient d’être décrit :

  • Feu — Terre :
    • Débordement d’humeur ou d’énergie incontrôlable.
    • Maîtrise de soi et canalisation de l’énergie dans des tâches pratiques.
  • Feu — Air :
    • Exaltation et exubérance contraires à une gestion rationnelle des affaires courantes.
    • Vivacité d’esprit et période de grande créativité avec foisonnement d’idées inspirées.
  • Feu — Eau :
    • États émotionnels à vif et surchauffe mentale du fait de profondes divisions internes.
    • Intelligence émotionnelle et capacité à mettre sa sensibilité au service de sa créativité.
  • Terre — Air :
    • Blocage ou impuissance à exprimer pleinement son potentiel d’idées et son inspiration.
    • Capacité à maintenir une réflexion productive et pratique dans le temps.
  • Air — Eau :
    • Tendance à l’évasion mentale, à la rêverie et à l’imaginaire avec inclusion difficile au réel.
    • Aptitude à exprimer ses émotions avec facilité et souvent de manière artistique.
  • Terre — Eau :
    • Retard et atermoiements dans la progression avec risque permanent d’enlisement.
    • Mise en place de fondations solides sur lesquelles il sera possible de construire en confiance.
error: Attention : Le contenu de ce site est protégé.
Secured By miniOrange