Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Étudions à présent comment il convient de s’y prendre pour peupler le thème, sachant qu’en toute maison séjournera obligatoirement une, et une seule figure.

Toute notre démarche en ce sens va reposer sur un principe mathématique élémentaire, lequel consiste à retirer autant de fois seize que nécessaire à chaque nombre du carré central successivement, jusqu’à obtenir un résultat inférieur ou égal à seize ; (sauf bien entendu si c’est déjà le cas.)

Or c’est bien le reste de cette opération qui va vous permettre d’identifier quelle figure correspond à chaque nombre du carré, les figures de Géomancie étant comme vous ne l’ignorez plus au nombre de seize dans leur totalité ; (4 x 4 = 16.)

Un exemple valant mieux que mille explications, prenons pour étayer notre propos le cas du premier nombre (en haut à gauche) dans notre thème d’illustration :

  • Il s’agit du nombre 20.
  • 20 est supérieur à 16, donc nous retirons 16.
  • Le reste de l’opération de 20 – 16 = 4.
  • La figure en maison I est donc la quatrième de la série des seize, entendre la figure Albus.

Retenez que les figures de Géomancie s’ordonnent selon une suite aux propriétés mathématiques et symboliques remarquables, sans qu’il soit envisageable d’en détailler ici les caractéristiques approfondies, au risque de perdre l’attention du lecteur.

Fiez-vous simplement à la table de référence ci-dessous, laquelle vous permettra, par réductions successives de chacun des nombres, de découvrir sa figure en correspondance, que vous pourrez ensuite tracer dans la maison qui lui est associée.

Les diapositives à venir exposent le procédé graduel de développement du thème, et proposent une séquence de complétion que vous êtes bien entendu libre de respecter, ou non, selon votre préférence personnelle. Le plus important étant de bien faire correspondre chaque nombre à l’intérieur du carré central, avec sa maison astrologique au cœur du thème.

  • L’état d’esprit juste en Géomancie est celui qui conduit à l’unité de la pensée instigatrice de réalité, avec une volonté de fer et parfaitement orientée. Lorsque pensée et volonté agissent à l’unisson, leur puissance se trouve décuplée.
  • Rien de bon ni de fiable ne peut être obtenu si l’esprit vacille et chancelle au moment de la consultation, car celui-ci est sans puissance et comme dépourvu de pouvoir dans cet état de division. Seul l’esprit investi de lumière peut recevoir la connaissance authentique, et s’affranchir du doute, car alors il ne voit plus que la vérité, où qu’il regarde.
  • Quiconque cherche à se rendre sensible aux augures célestes, doit d’abord s’élever spirituellement, par-delà les sphères trop denses de la matière terrestre, exposer la nudité de son âme au soleil resplendissant de la vérité, dans sa plus grande pureté ; et mettre tout en œuvre afin que le rayonnement divin puisse se réfléchir dans le champ de la conscience, comme à la surface d’un miroir invisible.
  • L’intuition est une manifestation de la sagesse divine en soi. Nul ne peut regarder la Vérité en face sans se brûler les yeux, et seulement peut-on en deviner quelques éclats infimes, par le moyen de signes et de symboles, comme autant d’éclats du miroir divin.

Abonnez-vous gratuitement à ma Newsletter sur la Géomancie & la Divination

Mystik Voyance© 2020 – Mentions légales

 

error: Attention : Le contenu de ce site est protégé.